Gilets jaunes : La Corse se mobilise

Mobilisation importante des gilets jaunes jeudi matin. Des actions ont été organisées sur l'ensemble de la Corse, notamment au rond-point de la gare à Ajaccio où l’opération a commencé très tôt avec le blocage de la sortie du port et des mouvements devant les établissements scolaires Le rond-point de la gare, un des axes principaux du centre-ville, était également bloqué dès le petit matin à l’arrivée des deux bateaux de Corsica Linea et Corsica Ferries. Le blocage a durée un bon moment jusqu’à la mise en place de l’opération escargot dans un concert de klaxon et une belle pagaille. Les mêmes mouvements étaient ressentis à Bastia. De nombreux blocages sont également organisés dans les lycées dans toute la région comme aux lycées Fesch et Laetitia à Ajaccio, ainsi qu'à Porto-Vecchio et l’Ile-Rousse. A chaque heure, un mouvement Depuis 7 heures : certains gilets jaunes bloquent par intermittence le rond-point du port à…

Les "Gilets jaunes" se relaient jour et nuit à Ajaccio

Les « Gilets jaunes » sont peu nombreux sur le terrain à Ajaccio, mais ils se relaient depuis samedi par des tours de garde jour et nuit autour de deux radars situés dans la ville d’Ajaccio. Aidés par la population qui les encourage, ils se sentent appuyés et plus forts pour continuer le mouvement. A l’entrée de la ville quartier saint-Joseph et à l’entrée de la route des Sanguinaires, ils sont une vingtaine à tenir le mouvement, par leur présence aux pieds des deux radars de la ville. Ces derniers sont rendus inopérants par des déguisements et des panneaux affichant quelques revendications. Pas de présence sur celui du bord de mer, mais une recherche esthétique digne d’une figure moderne sur laquelle repose un scooter, et où est affiché « Stop au racket, Tva, Taxtes, impôts : Ça suffit maintenant! ». Un ralentissement dans le respect des autres Tout de suite après le rond-point d’Aspretto, les « gilets jaunes » ont bloqué une…

Arnaud Girard avait disparu le 8 octobre : Un homme a avoué le meurtre

Mercredi matin, un corps a été découvert sur la route de Figari. Est-ce celui d’Arnaud Girard, 35 ans, qui n'avait plus donné signe de vie depuis le 8 octobre dernier ? Il pourrait en effet s’agir de celui du disparu de Sartène mais le cadavre n'a pas été identifié. Cela dit, un homme de 45 ans a été placé en garde à vue mardi soir à Sartène et avoué le crime. Il s'agit d'une connaissance de la victime Selon le procureur de la République, la personne interpellée la veille à Sartène aurait avoué le meurtre d’Arnaud Girard. Il s'agit de l'individu chez lequel Arnaud Girard, 35 ans, se serait rendu le jour même de sa disparition, le 8 octobre dernier. Cette même personne aurait reconnu avoir tué Arnaud Girard et s'être débarrassé du corps dans la région. C'est sur ses indications que les gendarmes ont découvert un corps sans vie mercredi matin du côté de Bonifacio. Des vérifications sont en cours pour vérifier qu'il s'agit bien de la…

Casatorra : Les secours ont cherché pendant 40 minutes le motard blessé

Un motard d'une trentaine d'années a été victime d'un accident de la circulation ce dimanche matin à Casatorra, sur le territoire de la commune de Biguglia. Victime d'une fracture du fémur il aura fallu 40 minutes au secours pour le localiser, le blessé avait en effet du mal à situer l'endroit où il se trouvait. Les deux ambulances de Lucciana et Bastia, mobilisées par le SIS de Haute-Corse, ont du ainsi tourner pendant un bon moment avant de parvenir, à partir de la géolocalisation du téléphone portable du motard, sur les lieux de l'accident qui s'était produit vers 6 heures et porter, ainsi, secours au blessé, un homme âgé de 30 ans, victime d'une fracture d'un fémur. Pris en charge par les sauveteurs - 12 ont du être mobilisés pour le secourir - le blessé a été évacué par le Samu vers le centre hospitalier de Bastia.

Un homme retrouvé mort dans une voiture à Moltifao

Homicide ? Accident ? Ce sont les questions que se posaient les enquêteurs samedi après-midi à l'heure où l'on a découvert, un homme mort dans sa voiture, sur le territoire de la commune de Moltifao. Selon les premières constations un octogénaire aurait été tué par une arme à feu alors qu'il se trouvait dans sa voiture. Dès que l'alerte a été donnée, les techniciens de l'identification criminelle, la gendarmerie avec sa section de recherche et la procureure de la République de Bastia se sont rendus sur les lieux, ce qui laisse supposer que la mort de la victime serait considérée comme suspecte par les enquêteurs. Plus d'infos à venir.

Carburant : Les propositions de Jean-Guy Talamoni aux responsables de Vito et Rubis

A l'invitation de Jean-Guy Talamoni, président de l’Assemblée de Corse, les responsables de Vito, de Rubis et les représentants du collectif « Agissons contre la cherté du carburant en Corse », se sont réunis lundi après-midi à Corte. Au lendemain de cette réunion, qui s'est poursuivie durant plusieurs, le président de l'assemblée de Corse fait le point, dans un communiqué, des premiers enseignements de cette rencontre qui pourrait être bientôt suivie d'une seconde avec les représentants de Total et Esso sur l'île. "J’ai organisé hier à Corti une réunion entre le directeur général de Vito Corse, le directeur général de Rubis Energie, président de Vito Corse, le directeur France de Rubis terminal, président des Dépôts pétroliers de la Corse, et les représentants du collectif « Agissons contre la cherté du carburant en Corse ». Elle visait à engager des discussions afin de traiter une situation préoccupante pour le pouvoir d'achat en Corse. …

Femu a Corsica : « L’attitude d’Edouard Philippe est une faute politique grave et ne doit plus être acceptée » 


Le suspense a pris fin. Comme le laissait supposer la situation nationale, le Premier Ministre, Edouard Philippe, a annulé sa visite en Corse, prévue les 10 et 11 décembre prochains. Une première visite dans l'île qui s'annonçait mal en raison du flou de l’ordre du jour et de la réticence du locataire de Matignon à rencontrer les Nationalistes et à se rendre à l’Assemblée de Corse. Le nouveau parti, Femu a Corsica, maintient, dans un communiqué, son appel à une mobilisation générale pour le gel des prix du carburant, la mise en place d’une conférence sociale, et la mise en œuvre d’un statut fiscal et social adapté. Edouard Philippe avait, au printemps dernier, annoncé la tenue de discussions sur un statut fiscal. Voici le communiqué : « Lors de sa première Assemblée Générale Ordinaire le 02-12-18, ayant réuni plus de 1200 militantes et militants, et à l’orée de la visite du Premier Ministre en Corse, FEMU A CORSICA a pris une résolution…

Gilles Simeoni : « Le mouvement nationaliste est assez mûr pour ne pas rentrer dans des logiques de division »

C'est, sans conteste, une démonstration de force qu'a réussi Gilles Simeoni, dimanche après-midi à Corte, en réunissant 1200 militants dans une assemblée générale aux allures de meeting. Dans un amphithéâtre comble, enthousiaste, qui lui était entièrement dévolu, le président du Conseil exécutif de la Collectivité de Corse (CDC) a, encore une fois, prouvé qu'il était le leader incontestable des Nationalistes modérés. S'il a exprimé son regret des absents, il a martelé la nécessité de créer le parti Femu a Corsica, comme il s’y était engagé en octobre 2017. Il s'est dit plus déterminé et plus serein que jamais, a réaffirmé la lutte contre la précarité comme priorité immédiate et lancé un appel aux militants pour quadriller le terrain. Il a, enfin, prévenu le Premier ministre, dont la visite est prévue en fin de semaine, de ne pas venir les mains vides. Interview. - Quel est l’intérêt de créer aujourd’hui le parti Femu a Corsica ? - Je…

Bastia : Ce curieux manuscrit qui liste des personnes attachées au parti de Paoli lors de la conquête de la Corse…

La bibliothèque Patrimoniale Tommaso Prelà à Bastia abritait jeudi soir une bien intéressante présentation d’un manuscrit inédit. Ghjermana de Zerbi, enseignante et chercheur, a présenté ce petit trésor de la bibliothèque qui pourrait s’intituler «Noms des Nobles et des principaux qui étaient attachés au parti de Pascal Paoli pendant la guerre de la conquête de Corse ». Un document dont l’auteur est inconnu et qui est daté d’octobre 1787. Si on ne connait pas le rédacteur de ce rapport qui liste avec infiniment de détails ces noms, classés en « gentils » ou « méchants », le destinataire est lui connu. Il s’agit du vicomte Armand Charles de Barrin de la Galissonière, commandant en chef des forces françaises et qui a pris la succession de Marbeuf, décédé en septembre 1786. Entre sa mort et la nomination du vicomte Barrin de la Galissonière, un certain Jean-Prosper Sionville a assuré l’intérim. Est-ce lui le rédacteur de ce manuscrit ?…

Moltifao : Une enquête ouverte pour assassinat

L'homme retrouvé mort dans la voiture, dont le moteur tournait toujours, samedi en fin de journée sur le territoire de la commune de Moltifao a été victime d'un homicide. Le parquet de Bastia a ouvert, en effet, une enquête pour assassinat après la mort tragique de ce retraité de l'armée qui vivait plusieurs années sur la commune. C'est une des connaissances de la victime, un ancien militaire de 75 ans vivant depuis une vingtaine d'années à Moltifao, circulant sur une piste de la commune, un peu isolée, et intrigué par la présence de la voiture stationnant moteur en marche et phares allumés, qui a fait la macabre découverte : la victime était affalée, inanimée, au volant L'homme a bien, tenté, après avoir donné l'alerte, de porter secours à la victime pour essayer de la ramener à la vie, mais ce fut en vain. C'est dans ces conditions qu'a démarré l'enquête qui, confiée à la section de recherches de la gendarmerie ne privilégiait aucune piste au départ.…

Corsica Linea : Le siège sera bien transféré à Ajaccio

Si les intentions de la Collectivité de Corse sont claires et précises et si rien n’a encore été officialisé quant à la compagnie régionale maritime, la maîtrise des transports reste la priorité des priorités. Cela n’a pas empêché Corsica Linea de confirmer que le siège de la compagnie était bel et bien transféré à Ajaccio La compagnie maritime corse a, comme annoncé depuis sa création, transféré son siège social en Corse, dans son bâtiment situé sur le port d'Ajaccio. Réalisé en novembre dernier, il s’agit avant tout d’un acte symbolique, ce mouvement s'inscrit, pour la compagnie maritime aux couleurs rouges, dans une stratégie d'ancrage dans l'économie corse. C’était l’objectif avancé, quand bien même l’affaire de l’acquisition des deux navires, à savoir le Paglia Orba et le Monte d’Oro demeurerait toujours en cours d’instruction. On attendra donc la décision de la justice avant de se…

Les gilets jaunes aux portes de Calvi

Alors que plusieurs actions ont été menées aux quatre coins de l'île et sur le continent, les "Gilets jaunes" ont entrepris une action ce samedi aux portes de Calvi

Noël avant l’heure pour les enfants du service de Pédiatrie de l’Hôpital d’Ajaccio

À l’initiative de Naïma Nouri, épouse de l’attaquant de l’ACA, et en partenariat avec toutes les composantes du club, une quinzaine d’enfants du service de Pédiatrie de l’Hôpital de la Miséricorde ont passé, ce mercredi après-midi, un moment chaleureux autour de la magie de Noël. Avec un goûter et une remise de cadeaux… L’initiative méritait d’être relayée par la presse. Elle revient à Naïma Nouri qui n’est autre que l’épouse de Riad, l’attaquant de l’ACA. Il y a moins d’un mois, elle sollicite l’ACA pour un geste en faveur des enfants hospitalisés au service de Pédiatrie de la Miséricorde. « Une idée qui me trottait depuis quelques temps, rappelle l’intéressée qui n’en est pas à son coup d’essai, j’ai contacté le club de l’ACA pour mettre en place cette initiative. Puis, dans la foulée, le service de Pédiatrie de l’Hôpital. Bien sûr, tout le monde s’est mobilisé pour cette initiative. » Du côté…

Jean-Félix Acquaviva, élu secrétaire national de Femu a Corsica, lance un appel à la mobilisation

Le parti Femu a Corsica est né, ce dimanche après-midi à Corte, porté sur les fonts baptismaux par plus de 1 200 militants enthousiastes et déterminés. Après un discours inaugural du président du Conseil exécutif de la Collectivité territoriale de Corse, Gilles Simeoni, et une discussion générale sur les urgences politiques, économiques et sociales, le député de la 2ème circonscription de Haute-Corse, Jean-Félix Acquaviva, a été élu, à l’unanimité, Secrétaire national du nouveau parti. Avec lui, un vice-Secrétaire national et porte-parole en la personne de François Martinetti et un bureau exécutif de 25 militants issus de toutes les régions de l’île. A peine installé, Femu a Corsica lance un appel à la mobilisation des Nationalistes en vue de la venue du Premier ministre dans l’île en fin de semaine. Explications, en vidéo, pour Corse Net Infos, de Jean-Félix Acquaviva.

Calvi : L'ânesse et le marcassin...

C'est une belle histoire que sont en train de vivre à Calvi cette ânesse et ce marcassin qu'elle a pris sous sa coupe. Elle nous est racontée par les propriétaires de l'ânesse. "Voilà plus d’un mois qu’une laie a dû être abattue - c’est que nous pensons. Depuis ce marcassin s'est rapproché de nos deux ânesses et elles l'ont pris sous leur coupe". Aujourd'hui, ce trio pour le moins insolite, est inséparable mais... Le couple de Calvais qui veille sur les trois animaux craint, en effet, à fois pour le marcassin et pour ses ânesses.... "Je ne sais pas comment faire pour éviter qu’il se fasse tuer à son tour et que l’on blesse ou que l'on tue l'une de nos ânesses... pouvez vous m’aider?" Si vous avez le bon moyen d'éviter cette issue au marcassin, et aux ânesses, faites le nous savoir, nous transmettrons...

Balagne : La contestation gagne les établissements scolaires. Aucun n'est fermé en Corse

Après le Lycée Jean-Nicoli de Bastia et le lycée de Porto-Vecchio ce mardi matin, la contestation a gagné les établissements scolaires de Balagne. Ainsi après le collège Orabona, les élèves du collège et du lycée de Lisula manifestent à leur tour leur mécontentement. Manifestation devant le collège et lycée de Lisula ce mardi matin. Les élèves du collège Pascal Paoli et ceux du Lycée polyvalent de Balagne se sont, en effet, rassemblés devant les grilles des établissements pour crier leur mécontentement. « Nous manifestons aujourd'hui car nous avons très peur pour notre avenir et les nouvelles réformes : parcours sup, le nouveau bac. Mais beaucoup de causes se mélangent aujourd'hui, notamment le prix de l'essence, les taxes et le pouvoir d'achat » explique un lycéen. Il y avait en effet quelques jeunes « gilets jaunes » au milieu de l’attroupement. Et « Macron démission! » était scandé par les

Biguglia : Un beau Noël avant l'heure pour les personnes malades

Pour la 3ème année consécutive, Emilie Chrétien et son salon de coiffure Angel’s Coiffure (Ortale de Biguglia), ont offert avant l’heure un beau Noël aux personnes malades. Tout au long de cette journée de lundi, habituellement chômée, Emilie, Audrey et Sandrine ont coiffé gracieusement des personnes malades. Toutes ont été non seulement coiffées, mais aussi maquillées, manucurées et pomponnées grâce à Angélique et Lory (L’or make up). Et comme un bonheur n’arrive jamais seul au pays des anges, ces personnes ont reçu des cadeaux : maquillages, produits de beauté, bons d’achats, chocolats, jouets pour les enfants… grâce à Philippe Colombani (L’oréal), J.Cavagna (Y.Rocher), C.Nivaggioli (Pro Contact Corse), Aline (chocolats), V. Vieville (Super U Ortale), Mélissa, Malou, Baladine, Isabelle et les enfants de la micro-crèche A Luccianella, Cédric (King Jouet). Tout au long de journée ont aussi défilé et animé les lieux : I Kongoni,…

CGT et "Gilets jaunes" à Bastia : Chacun de son côté

La CGT et le PCF qui appelaient à un rassemblement de protestation devant les grilles de la préfecture de la Haute-Corse, à Bastia, d'un côté. Un rassemblement de "Gilets jaunes" de l'autre qui poursuivent leur mouvement de protestation lié aux mille et une hausses dont ils sont soumis. Chacun a manifesté à sa façon et de son côté contre la politique gouvernementale samedi matin. Il y a eu, bien sûr, quelques velléités de rapprochement mais bien vite la séparation a été nette et bien marquée. Si pendant l'intervention de Jean-Pierre Battestini, les Gilets Jaunes, qui se trouvaient à proximité, sont restés impassibles, ils ont très vite pris leurs distances pour défiler de la préfecture jusqu'au haut du boulevard Paoli avec un seul slogan, repris en chœur : "Macron démission" . Les explications du responsable de la CGT de Haute-Corse et de Julien Grandseigne, porte-parole des "Gilets Jaunes" à Bastia.

L'édito de Jacques Renucci : Le risque du chaos

La situation du pays est inquiétante, tant personne ne semble aujourd'hui en mesure de rétablir le calme et la paix sociale; On attendait (sans trop se faire d'illusions sur les résultats de cette visite), Édouard Philippe en Corse. Comme il fallait s'y attendre, il ne viendra pas. Il faut dire qu'il a d'autres soucis, comme n'importe quel fusible en situation périlleuse. A défaut de figatelli, il avale des couleuvres. Lui qui vient de la droite, il mesure combien il est parfois pesant de soutenir le libéralisme le plus radical. Le Premier ministre, si droit jusque là dans ses bottes, a vécu en quelques heures de quoi être durablement déstabilisé. Il n'est désormais que l'un des acteurs d'une cacophonie gouvernementale inattendue, où il recadre les ministres, lui-même étant corrigé par le Président de la République, en particulier sur les taxes écologiques et sur le retour de l'ISF - de contradictions en réajustements, de raideur proclamée en capitulations. …

Bastia : Une Spassighjata pleine de nouveautés !

L’associu Mantinum a présenté samedi matin à Bastia l’édition 2018 de « Spassighjata in Bastia », ce city trail qui suscite un énorme engouement et qui aujourd’hui s’inscrit dans le paysage de la course à pied comme une référence et un évènement à ne pas manquer. « Depuis 5 ans, nous nous efforçons de proposer aux participants un city trail avec un parcours en perpétuel évolution » souligne Frédéric Raffaelli, président de l’association. « Pour la 1ère fois, cette année notre manifestation aura lieu le jour précis de A Festa di a nazione corsa. Conformément à l’ADN de notre association, nous proposerons aux participants et spectateurs une manifestation plus belle et plus riche. Seront ainsi mis en valeur les 4 axes majeurs de notre action : Patrimoine, culture et religion, solidarité et sport ». Au programme de ce samedi 8 décembre, une course de 9,4 km (1 200 concurrents, départ 18 heures de la place du marché), une marche sportive…