Les députés nationalistes portent la question du rapprochement des prisonniers devant l’Assemblée nationale

Rédigé le 05/12/2018
Nicole Mari

Lors du débat sur la réforme de la justice qui s’est tenu, mercredi après-midi, à l’Assemblée nationale, les trois députés de Pè a Corsica, Michel Castellani, Jean-Félix Acquaviva, et Paul-André Colombani, ont défendu un amendement visant à garantir le rapprochement des prisonniers politiques corses. Un rapprochant déjà prévu par la loi et appliqué au compte-gouttes par l’Etat. Si l’amendement a été, sans surprise, rejeté, le débat fut animé. Les députés corses ont demandé un scrutin public et, malgré l'opposition de la ministre, ont recueilli un certain nombre de soutiens : 16 députés ont voté pour, 31 contre et 2 abstentions. Le débat en vidéo.