National 3 : Le SCB sans trembler devant Cannes (2-1)

Rédigé le 14/04/2018
Philippe Jammes

Le SCB ​a réussi dans son entreprise face à l'AS CAnnes : Vaincre. Un succès qui permet au Sporting de revenirà 3 points d’Endoume qui ce dimanche se déplace au Cannet.

Après un début de match très timide les Bastiais ouvraient le score à la 14ème par Manset.  Sur un centre de Triki,  Traore frappait  mais le gardien repoussait  sur  … ce même Traore qui  astucieusement talonnait pour   Manset qui marquait. Il n’y aura plus grand-chose à se mettre sous la dent par la suite. 1 – 0 c’était le score à la mi-temps.
Les Bastiais démarraient la seconde période pied au plancher avec des percussions de Manset et  Mesbah. Ces efforts étaient récompensés à la 52ème. Après un long raid sur la gauche, Traore repiquait vers le centre et adressait un joli tir qui trompait le gardien azuréen Portets. 
A la 64ème, Portets devait sortir le grand jeu et d’une claquette sortir le ballon au dessus de sa transversale sur un tir bolide de Benhaim des 25 m.  Le jeu sombrait alors dans la monotonie sans que les Cannois se montrent très inspirés. Les Bastiais géraient donc tranquillement leur fin de match. Trop peut-être puisque sur un coup franc cannois à la 84ème,  le ballon était mal dégagé par la défense bastiaise et Mandrichi parvenait à mettre le ballon hors de portée de Martin (2-1).
Le SCB en s’imposant revient à 3 points d’Endoume qui ce dimanche se déplace au Cannet. 


Stéphane Rossi, entraineur SCB 
«  En 1ère mi-temps on n’a pas été bons. On n’a pas mis d’intensité dans le jeu, on n’était pas organisés. On a souffert et on n’a rien montré de bon malgré le but. En seconde période on a rectifié le tir. J’ai repositionné Julien (Benhaim) plus haut et il a fallu travailler dans le dos de nos adversaires. Ca nous a permis d’avoir quelques bonnes occasions. Sur la fin on a voulu gérer mais on n’a pas été attentif et on se prend un but sur un coup-franc. Mais globalement, cette 2ème mi-temps a été réussie du point de vue tactique et sur l’agressivité. Ca nous a mis un peu la pression sur la fin du match. Il nous reste 4 matchs, à nous d’enchainer.  Rien ne nous dit qu’Endoume gagnera tous ses matchs d’autant que certains seront difficiles pour eux. Nous on devra gagner nos 4 matchs. Mentalement on devra être forts ».