Le dernier ouvrage de Jean-Guy Talamoni : Le Républicanisme Corse

Rédigé le 27/12/2018
José Fanchi

Il y a quelques jours, à la bibliothèque dAjaccio, Jean-Guy Talamoni a présenté son dernier livre « Le Républicanisme Corse ». Docteur en Langues et Littératures Régionales, le président de l’Assemblée de Corse est allé à la rencontre du public pour une séance de dédicace suivie d’un débat autour de son dernier ouvrage portant sur les origines et la structure du républicanisme corse apparu au 18ème siècle

Au nom de l'histoire, l'auteur évoque notamment les années 1755-1769 et l'indépendance de la Corse. Le public a assisté à la formation d'un républicanisme corse, en d'autres termes, "une page de l'histoire de l'île souvent négligée, voire déniée et parfois tout simplement méconnue des spécialistes ainsi que des Corses eux-mêmes", estime Jean-Guy Talamoni.
Les explications de l’auteur ont permis remettre en perspective "l'expérience inouïe de la promulgation de la première constitution démocratique de l'âge contemporain" et de rappeler les principes des philosophes des Lumières ou une certaine idée du "bonheur de la nation". Dans ce cadre, son rôle a été celui d'un essayiste qui a fait partager ses recherches et ses analyses au plus grand nombre à l'occasion de cette conférence-débat. C'est son tout nouvel ouvrage, Le Républicanisme corse. Sources, institutions, imaginaire qui servira de support aux discussions.


La lecture provoque les échanges…
Au cœur du débat avec le public, il a été évoqué le droit de vote des femmes, la création de l'université et la structuration d'un État de droit. Les participants ont pu ainsi se souvenir qu'un républicanisme corse avait existé avant même que la République ne renaisse ailleurs a précisé l’auteur.  Cela va sans doute provoquer de beaux échanges en perspective, sur fond d'actualité et de contemporanéité aussi. Le républicanisme désigne l'opinion, la philosophie, la doctrine des partisans de la république dans laquelle la souveraineté appartient au peuple par l'intermédiaire de représentants élus.
« Le républicanisme accorde un rôle essentiel à l'Etat qui est garant de la non-domination de quiconque sur autrui et générateur de liberté au moyen de la loi (liberté de réunion, liberté de la presse). L'Etat est contrôlé par les citoyens qui sont à l'origine de la loi au travers de leurs représentants. »

En France, le républicanisme peut prendre différentes formes : gaullisme social, socialisme, radicalisme, libéralisme, multiculturalisme. Il inspire de nombreux courants politiques de gauche et de droite, mais il est principalement utilisé pour qualifier les partisans de la "République indivisible, laïque, démocratique et sociale."
J. F.