Stefanu Cesari décroche le prix du poème en prose Louis Guillaume

Le poète corse Stefanu Cesari, a été récompensée pour son livre Bartolomeo in Cristu (Éd. Eoliennes) avec le prix du poème en prose qui est attribué tous les ans à un recueil de poésie écrit en prose et en langue française. C’est la première fois que ce prix national, qui a déjà couronné de grands noms de la poésie, décerne un ouvrage bilingue français-corse. Depuis plus de 40 ans, l’association Les amis de Louis Guillaume attribue annuellement le Ppix du poème en prose à un recueil de langue française constitué uniquement de poésie en prose. Il y a quelques jours à Paris ont été dévoilés les résultats du jury pour l’édition 2019 et c’est le poète corse Stefanu Cesari qui a été récompensée pour son ouvrage Bartolomeo in Cristu (Éditions Eoliennes). Né en 1973, Stefanu Cesari concentre sa vie autour de la poésie. Auteur en français comme en langue corse, il a déjà reçu le prix des lecteurs de Corse en 2009 et en 2013, et le…

Le dernier ouvrage de Jean-Guy Talamoni : Le Républicanisme Corse

Il y a quelques jours, à la bibliothèque dAjaccio, Jean-Guy Talamoni a présenté son dernier livre « Le Républicanisme Corse ». Docteur en Langues et Littératures Régionales, le président de l’Assemblée de Corse est allé à la rencontre du public pour une séance de dédicace suivie d’un débat autour de son dernier ouvrage portant sur les origines et la structure du républicanisme corse apparu au 18ème siècle Au nom de l'histoire, l'auteur évoque notamment les années 1755-1769 et l'indépendance de la Corse. Le public a assisté à la formation d'un républicanisme corse, en d'autres termes, "une page de l'histoire de l'île souvent négligée, voire déniée et parfois tout simplement méconnue des spécialistes ainsi que des Corses eux-mêmes", estime Jean-Guy Talamoni. Les explications de l’auteur ont permis remettre en perspective "l'expérience inouïe de la promulgation de la première constitution démocratique de l'âge contemporain" et de rappeler les…

Littérature : Le nouveau polar d’Hélène Murati dans les pas d'Archimède ...

«Le Stomachion d'Archimède », c’est le tout nouveau polar d’Hélène Murati. « Arthur, conservateur du musée du casse-tête, reçoit, sans s'y attendre, l'unique exemplaire connu du Stomachion d'Archimède. Perdu depuis une longue période, cet objet est bien plus qu'un simple casse-tête. Comment ce Stomachion est-il arrivé jusqu'à Arthur ? Que peut-il faire avec cet objet chargé d'histoire et de secret ? Arthur, qui n'a jamais su résister à la résolution d'un casse-tête, devra aller jusqu'au bout de lui-même sur les traces du facétieux ingénieur ». Il s’agit là du troisième roman de l’auteure, mais le premier sous son véritable nom, les deux précédents ayant été publiés sous le pseudo de Andrée Zonza. Des romans tous publiés à compte d’auteur et donc disponible sur demande à l’écrivaine *. CNI est allé à la rencontre d’Hélène Murati pour en savoir un peu plus… *

"Cap Corse, l'ile dans l'île : Tutti i paesi" dans un livre

"Cap Corse, l'ile dans l'île : Tutti i paesi" : l'ouvrage - un livre de photos - vient d'être publié par Aedis édition. Un livre pensé par Henri Medori et réalisé pat Carlu Castellani pour les textes, Tibère Medori et Paul Casanova pour les images. Un ouvrage a acquérir rapidement pour tous ceux qui aiment le Cap Corse « La beauté est dans les yeux de celui qui regarde » aimait à dire Oscar Wilde. Henri Medori et Aedis-édition ont repris cette affirmation à leur compte. A consulter le dernier ouvrage de la maison d'édition on ne peut leur donner tort. "Cap Corse, l'ile dans l'île : Tutti i paesi", ouvrage cartonné, présenté par l'éditeur et les trois auteurs ce vendredi au siège bastiaise de Aedis, présente, en effet, de façon originale, toutes les communes du Cap Corse et tous leurs hameaux, photographiés au drone par Paul Casanova. L'objectif de Tibère Medori a fixé les plus beaux sites de ce Cap, "île dans l'île", dont…

Antoine Alessandri fait revivre"Les Chênes Verts"

Un livre sensible et prenant sur la colonie de vacances installée à Vico dans les années cinquante et au-delà Pour beaucoup de lecteurs nés dans les années cinquante, le nom des Chênes Verts de Vico évoquera quelque chose. Cette colonie de vacances, où le séjour avait le goût du bonheur, est évoquée avec fraîcheur dans le livre d'Antoine Alessandri « Les Chênes Verts ou ma belle colonie de vacances. » L'auteur déroule ses souvenirs avec le ton juste que donne la mémoire heureuse. Car c'est bien là ce qui ressort de cette lecture : on n'est pas face à quelque nostalgie passéiste, mais on est transporté par la chronique d'une jeunesse encore marquante et vivace. Antoine Alessandri, en apparence, n'a qu'à laisser se dérouler le fil de ses réminiscences, avec un style qui s'adapte sans effort à la pente du temps. Tout commence à l'école primaire de garçons Pascal-Paoli, qui se trouvait montée du tribunal à Ajaccio. A la récréation,…

Littérature : Le bel hommage de Francesca Quilichini à « L’infirmière des blessés corses de la Grande Guerre »

Mercredi soir, la bibliothèque patrimoniale Tommaso Prelà à Bastia avait invité la journaliste et auteure Francesca Quilichini pour la présentation de son ouvrage : « L’infirmière des blessés corses de la Grande Guerre ». C'est à la bibliothèque de Bastia que Francesca Quilichini a découvert en 2012 l'existence de Marie-Emilie Réallon. « Jean-Raphaël Cervoni m'avait chargé d'alimenter un de ses ouvrages et j’avais pioché dans les journaux d’époque détenus par la bibliothèque patrimoniale » - nous explique l'écrivaine qui découvre alors l’existence et le parcours de Marie Emilie Reallon, infirmière au grand cœur. Mariée à un professeur de philosophie du collège de Corte, elle avait été émue de l’hommage des citoyens de Corte lors du décès accidentel de son mari le 7 juillet 1914 dans la vallée de la Restonica. Elle avait alors promis de toujours aider les Cortenais et les Corses en général. Cet ouvrage est le fruit d’un…

Ajaccio : Jérôme Ferrari signait son livre « À son image » à la Fnac

La dédicace a eu lieu samedi, l’auteur Jérôme Ferrari est venu à la rencontre de ses lecteurs à l’occasion de son nouveau roman « A son image ». Dans la Fnac d’Ajaccio du cours Impérial, son public l’attendait déjà impatiemment. Le dernier livre de Jérôme Ferrari paru chez Actes Sud a reçu le Prix littéraire Le Monde 2018, il relate l’histoire d’une photographe, Antonia, qui meurt à l’âge de 38 ans dans un accident de la route en Corse. Le prêtre étant son oncle et à la fois son parrain, célèbre une messe funéraire, un requiem en la mémoire de cette femme. Mais qui était-elle, que photographiait-elle ? Des années 80 jusqu'à son décès, entre des photos de mariage et puis de guerre en ex-Yougoslavie, en passant par les évènements nationalistes, il s'agit bien de toute une vie qui est magnifiquement retracée en l'espace d'une oraison funèbre. Antonia rate plus ou moins tout ce qu’elle entreprend, elle ne prend jamais les photographies…

Philippa Santoni, Prix du Livre corse, une passion littéraire

La jeune fille a obtenu le Prix du Livre corse, consécration pour ce talent naissant. Cette amoureuse de l'écriture met la langue corse au service d'une sensibilité qui ne laisse pas indifférent - Avec L'eiu stesu, vous avez obtenu, à 21 ans, le Prix du Livre Corse 2018. Comment avez-vous accueilli cette distinction ? - Recevoir ce prix a d’abord été une grande surprise. Je ne m’y attendais pas. Mais au-delà de la surprise, j’étais très émue. Émue car je sais tout ce que ce Prix représente. Il met en avant le travail de plusieurs auteurs chaque année mais c’est avant tout la littérature corse qui est mise au premier plan. C’est un livre qui a une très belle histoire. Il est né au sein de l’Université de Corse et plus précisément à l’atelier d’écriture en langue corse du Centre Culturel Universitaire (CCU). J’ai la chance d’avoir eu deux mentors qui sont Ghjacumu Thiers et Alanu di Meglio et, comme je l’ai dit lors de la remise des…

Dans l'intimité de l'Empereur

Passée presque inaperçue au moment de sa parution, une anthologie recense les témoignages de diverses personnalités qui ont rencontré Napoléon Napoléon par ceux qui l'ont connu... On relira avec intérêt cette anthologie réalisée par Arthur Chevallier et parue il y a quelques années, qui compile les mémoires de ceux qui ont croisé l'Empereur à divers moments de sa vie, de l'enfance à Sainte-Hélène. Louis-Antoine Fauvelet de Bourrienne a été le secrétaire particulier de Napoléon. Une relation qui s'est nouée dans l'enfance. Ils ont été condisciples à l'école militaire de Brienne de 9 à 15 ans, âge où Bonaparte rejoint l'école militaire de Paris. Bourrienne : « J'étais un des élèves qui savaient le mieux s'accommoder à son caractère sombre et sévère. » « Son recueillement, ses réflexions sur la conquête de son pays, et les impressions qu'il avait reçues dans son premier âge des maux qu'avaient soufferts la Corse et sa famille,…

Le livre roi à Corbara

Le 17 août, à partir de 17h30, le village organisera la septième édition de ses rencontres littéraires Demain 17 août, à partir de 17h30, Corbara célébrera la septième édition de ses rencontres littéraires, dans le cadre de la nouvelle école du village. Une manifestation qui, chaque année, gagne en ampleur et en crédibilité, jusqu'à devenir un des événements de référence de l'été culturel insulaire. Cet échange de qualité existe par la volonté de l'association Corbara Cultura, présidée par Jean-Baptiste Franceschetti, un passionné dont l'engagement ne se dément pas au fil des années. Parmi ses initiatives judicieuses pour que la manifestation soit un succès, le choix de l'organisatrice de celle-ci, en la personne de Pauline Fabiani : une étudiante passionnée de littérature, que la difficulté à rassembler tant d'écrivains au même moment en un même lieu ne décourage pas. Originaire de Corbara et soucieuse de promouvoir son village, elle sait…

« Je voulais leur dire mon amour » de Jean-Noël Pancrazi : A la recherche du temps perdu

Jean-Noël Pancrazi a le blues. La nostalgie de son enfance de Pied Noir et de l’Algérie où il est né et a passé une grande partie de son enfance au cours des années cinquante et jusqu’à l’indépendance. Cet état de tristesse teinté de mélancolie, sorti de nulle part, sans s’annoncer, a tendance à faire fait broyer du noir. Ce Corse d’origine, écrivain de son état, a donc choisi l’écriture pour sortir de ce néant qui lui prenait les tripes et l’agaçait. Cette encre noire, après une carrière on ne peut plus remplie, il a décidé de la couler sur le papier sépia, trempé dans les souvenirs de son enfance passée sur les hauts plateaux. Le livre de Jean-Noël Pancrazi a obtenu le Prix du Mémorial, Grand Prix Littéraire d’Ajaccio 2018 qu’il recevra ce samedi. Les fidèles de Jean-Noël Pancrazi, et Dieu sait s’ils sont nombreux, savent depuis longtemps que cette enfance en Algérie dont il parle souvent avec une voix qui sent véritablement la…

L’ouvrage de Michel Luccioni et Alain Gauthier : La montagne dans la mer où l’île dans son écrin naturel

Mare e monte ! A Corsica è fata cusi. Michel Luccioni l’a compris et il lui rend hommage chaque fois qu’il s’envoie en l’air et domine son sujet avec la passion et le professionnalisme qu’on lui connait. C’est son métier certes, mais il faut savoir approcher le sujet, le fixer, lui donner une âme et l’animer pour en tirer la quintessence. Avec Alain Gauthier comme complice, l’équilibre est parfait. Cette fois, Michel a plus souvent gardé les pieds sur terre pour nous faire vibrer avec des richesses patrimoniales insoupçonnées d’une île, tout simplement, d’un vieux mur, d’une maison ou d’une vallée, autant de sujets pris sous un angle différent. Aux cinq cent photos, il ne manquait que la parole. Ce qu’à fait avec tout son savoir de l’île, de son caractère et de son talent, Alain Gauthier. Les éditions Albiana ont fait le reste, de la belle ouvrage L’importance d’un ouvrage se situe dans son contenu, celui par qui les images et les légendes…

« La France vue de la Corse » et “Buccate, scappate, detti è parolle scarse” : Signatures à La Marge et à La FNAC

Jean-François Marchi et Antonu Marielli, auteurs corses signeront leurs derniers écrits: « La France vue de la Corse » pour le premier et “Buccate, scappate, detti è parolle scarse” pour le second. Jean-François Marchi signe : « La France vue de la Corse », à « La marge », vendredi prochain 20 juillet, de 16 à 19 heures Jean-François Marchi est avocat, romancier et pamphlétaire. On lui doit une biographie de Salvador Dali, Dali intime, un portrait d'Henri Caillavet, La république d'Henri Caillavet, plusieurs romans, poèmes, et une pièce de théâtre. Passionnément Corse, il assure depuis 20 ans une chronique politique dans Le journal de la Corse, doyen de la presse européenne, fondé en 1817. Recueil des meilleures chroniques parues dans l'hebdomadaire Le journal de la Corse durant les dix ans qui viennent de s'achever. Cette compilation offre un panorama saisissant de l'actualité française telle que celle-ci est ressentie et analysée…

Un libru in paese : Oletta rend hommage à Hervé Ghesquière

Oletta écrit ce dimanche à partir de 10 heures le 3ème chapitre d'Un libru in paese qui aura pour thème « La musique des mots en terre des Justes ». La manifestation, parrainée par Patrick Poivre d'Arvor, sera marquée par la création du prix Hervé Ghesquière Un libru in paese a, déjà, deux ans d'histoire. Elle a commencé par une rencontre. Celle du journaliste Denis Paolacci et de Chantal Pantanacce conseillère municipale en charge de la culture à la mairie d’Oletta. L’idée d’un salon littéraire aa vite germé... L’inspiration et la fusion des talents d’une équipe dédiée à sa création ont fait le reste En juin 2016 Jean Pierre Leccia Maire d’Oletta inaugurait la 1ère édition d'Un libru in paese 30 éditeurs Corses, 40 auteur(e)s Corses et continentaux dont le prix Goncourt 2012 Jérôme Ferrari, Hervé Ghesquière, journaliste France2 grand reporter et le Docteur Bernard Benedetti (Médecins du monde) En Juin 2017 les auteurs…

"Entre réalité et vérité", les méditations philosophiques de Michel Barat

Dans "Entre réalité et vérité" (ENTRELACS Les Editions Dervy-Medicis,) Michel Barat, ancien recteur de l'Académie de Corse, livre ses dernières méditations philosphiques Réalité et Vérité sont, philosophiquement, deux notions distinctes. Appréhender le réel dans sa complexité n’est pas aussi simple qu’il y parait et la vérité, quant à elle, ne peut jamais être possédée entièrement ; elle ne peut qu’être approchéede façon partielle. D’aucuns considèrent qu’elle ne peut être que révélée, émanant de l’entité divine, d’autres qu’elle peut être approchée, tel René Descartes et son fameux « Je pense donc je suis », par le seul exercice de la raison humaine. C’est, bien sûr, la méthode cartésienne qu’emploie Michel Barat pour aborder ces deux notions. Cet espace entre réalité et vérité est le lieu propice à une réflexion, une rêverie, une méditation… C’est à cette pérégrination, tout autant philosophique…

Bastia : Henri Medori fête « Une vie d’enfant »

Paru en avril 2018, le livre « Une vie d’enfant » d’Henri Medori était au centre de l’attention samedi 26 mai à la boutique des Editions Aedis située dans le centre-ville de Bastia au 3, rue du Commandant Luce de Casabianca. L’écrivain, également auteur de recueils de poésies et d’ouvrages pour la jeunesse, était présent de 16 à 19 heures pour une séance de dédicaces. Et pour échanger autour de son enfance racontée en 176 pages divisées en 172 récits. C’est un ouvrage simple, en vente depuis le 20 avril et rempli de souvenirs qui s’étalent sur 176 pages. En 172 récits vrais, « Une vie d’enfants » raconte les premiers pas de son auteur, Henri Medori, jusqu’à ses dix ans, passés dans un petit village du Cap Corse dans les années 1950-1960. C’est pour ce livre que l’écrivain est installé à la boutique des Editions Aedis (située dans le centre-ville de Bastia au 3, rue du Commandant Luce de Casabianca) entre 16 et 19 heures en ce samedi 6…

Marie-Hélène Ferrari, reine du polar

Après dix titres consacrés au commissaire Pierucci, elle nous présente un autre enquêteur, Calistu Garofaro, inauguré dans "Mensonges" et qui revient dans "Une créature bestiale et qui me veut". Une réussite Quelles sont les nouvelles du monde de Marie-Hélène Ferrari, cette auteure prolifique – entre autres - de polars qui bénéficient d'un lectorat assidu et fidèle ? Après dix volumes qui ont consacré le personnage, elle a abandonné son cher commissaire Pierucci pour le remplacer par Calistu Garofaro, un policier spécialiste des sciences comportementales. Apparu dans « Mensonges », le voici de retour dans « Une créature fort bestiale et qui me veut », titre énigmatique qui incite à en savoir plus. On se retrouve à Bonifacio. La nature brutalisée par l'appétit des promoteurs, la cité défigurée par des prédateurs de toute sorte, le sud de l'île n'a de virginal que la blancheur des falaises sous le soleil. Derrière la carte…

Salon du livre d'Oletta : Patrick Poivre D’Arvor président du jury du prix Hervé Ghesquière

A l’occasion de la 3ème édition du salon du livre « Un libru in paese » la commune d’Oletta crée, en mémoire d’Hervé Ghesquière, un prix qui récompensera chaque année une œuvre littéraire dont l’auteur témoigne et couvre les événements en qualité de journaliste-grand reporter. "Ce prix rend hommage au courage des journalistes de terrain, reporters de guerre, envoyés spéciaux, journalistes en mission à l’étranger, photographes, témoins de leur temps en zones de conflits dont le but est d’informer librement au péril de leur vie " souligne dans un communiqué Evelyne Adam, responsable presse/communication du Salon. Le jury du prix est présidé par le parrain du salon du livre Patrick Poivre D’Arvor Les membres du jury sont Sandrine Ghesquière, Pascal Manoukian, Eric Yung et Bernard Thomasson 5 livres ont été sélectionnés Laura Maï Gaveriaux :"Sales guerres" de Prof de Philo à Grand reporter…

Jeunesse : Pirru è Ricuccata, les deux nouveaux copains des enfants ...

C’est un bien joli livre musical qui vient de sortir à destination des enfants. Dans ce livre musical, «Pirru è Ricuccata», concrétisation d’un projet qui a nécessité plus d’un an de travail, Paul Turchi-Duriani est à l’écriture, Fabien Mariani aux illustrations et le collectif «The Corsica Sound» à la création musicale avec comme chef d’orchestre Doria Ousset. Coté « personnages », on retrouve dans le CD qui accompagne le livre, très joliment illustré, de nombreuses voix connues de Corse : Anna Rocchi, Doria Ousset, Hubert Tempête, Louis Franceschi, Anghjulu Mari, Jean-Charles Marsily, Jean Pruneta, Frédéric Antonpietri …. « Le livre est destiné à la jeunesse mais il y a plusieurs degrés de lecture » souligne l’auteur Paul Turchi-Duriani, « C’est en effet aussi l’occasion de redécouvrir certains endroits du patrimoine bastiais peu connus ou oubliés, puisque l’histoire se déroule à Bastia ». Cette création multimodale…

"Girandulata Murtale" di Pierrot Poggioli

Prima nuvella di Pierrot Poggioli in lingua corsa, Girandulata Murtale ci purta in a Gravona dopu a guerra 39-45. In a vita di Paulucciu. Scontru cù l'autoru. - Omu cunnosce i vostri scritti pulitichì, u caminu di a vostra vita, i ghjassi di a vostr'andatura a pro di a Corsica, mà menu u Pierrot Poggioli scrittoru di nuvelle. Pudete spieghà parchì avà avete dicisu di passa à a scrittura di fizzione ? - Aghjù scrittu libri anant’à a Corsica dipoi l’annate 70, annate di a me presa di cuscenza pulitica. Eru divintatu un ghjuvannottu è eru alora partitu in facultà. Mà avante avviu cunisciutu un’alltru mondu, mondu assai sfarente di quiddu di a vita citadina è di quidda in Francia.. Hè u menu cheddu si pò dì... Si pò parla viramente di “chocs cuturels”. Pinsavu tandu assai à a mé ziteddina in paese, annate 60, è à tuttu ciò che avvia vicutu quandu ci campavu.. Era una vita di disgraziera pà i me paisani è i ziteddi un’avviani tant’affare, tanti…

Fonds ancien de la bibliothèque Fesch : Des livres exceptionnels et un trésor patrimonial à préserver

Sous l’impulsion de la municipalité d'Ajaccio, une vraie mission de conservation et de promotion des collections du fonds ancien de la bibliothèque Fesch se dessine. Une campagne de restauration étalée sur un an a débuté pour une dizaine d’ouvrages. Le fonds ancien de la bibliothèque Fesch comporte une trentaine d’incunables - c'est-à-dire des premiers livres imprimés produits depuis la Bible de Gutenberg, vers 1455 jusqu'à la fin de l'année 1500, qu'il s'agisse d'éditions datables de cette période ou explicitement datées - et près de 200 manuscrits. Le fonds local s’élève aujourd’hui à 4000 livres et le fonds Napoléon compte près de 3000 volumes… Ce fonds est composé de nombreuses reliures armoriés et de nombreux ouvrages d’éditeurs prestigieux tels que Aldes, Estienne, Elzevier, Plantin... peut-on lire sur le site internet de la Ville. Au fil des siècles, de nombreux donateurs plus ou moins illustres sont venus alimenter cette collection comme…